Chez l’enfant

A= A+ A-

Définition

L’obésité de l’enfant correspond à un excès de masse grasse entrainant des conséquences défavorables sur la santé.

Il s’agit d’une maladie chronique, fréquente (18% des moins de 18 ans sont en surpoids dont 5% d’enfants sont obèses).

Un enfant est en situation d’obésité lorsque sa corpulence est au-dessus du seuil défini pour l’âge et le sexe.

La corpulence ou IMC (=Indice de Masse Corporelle) est le rapport du poids (kg) sur la taille (m) au carré.

Chiffres DRESS (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’évaluation et des Statistiques) 2019 : “En 2017, 18% des enfants étaient en surpoids et 5% étaient obèses. Entre 2009 et 2017, la prévalence a augmenté.”

Les causes

  • Obésité commune : L’Obésité commune est la plus fréquente chez les enfants, elle est multifactorielle (facteurs environnementaux, familiaux, psychologiques, etc.) et résulte d’un déséquilibre de la balance énergétique de l’enfant entre apports énergétiques (alimentaires) et dépenses énergétiques.

  • Obésité secondaire : L’obésité est dite secondaire quand elle résulte de troubles endocriniens, ou lorsqu’elle est liée à certains traitements médicamenteux, ou exceptionnellement quand elle entre dans le cadre d’une anomalie génétique (syndromique, monogénique). Ces obésités représentent moins de 10% des obésités de l’enfant.

Les complications

L’obésité infantile entraîne des complications de santé à court, moyen ou long terme :

  • Orthopédiques : douleurs chroniques articulaires (genoux, hanches), déformations ostéo-articulaires (scoliose, genu valgum), lésion aiguë (épiphysiolyse : souffrance aiguë de l’articulation de la hanche)

                                

  • Respiratoires : essoufflement/toux à l’effort, syndrome d’apnées obstructives du sommeil

           

 

 

 

 

  • Cardio-vasculaires : hypertension artérielle, altération de la qualité des vaisseaux sanguins, désadaptation cardiaque à l’effort

                  

  • Métaboliques : hypercholestérolémie/ hypertriglycéridémie, diabète de type 2, stéatose hépatique

 

  • Endocrinologiques : troubles de la sécrétion d’hormones sexuelles (puberté avancée chez la fille, retardée chez le garçon, dysfonction ovarienne : Syndrome des Ovaires Poly Kystiques)

 

  • Psychologiques : retentissement sur l’estime de soi, l’intégration scolaire et sociale puis l’évolution socioprofessionnelle